LIVRE XI

  Tu es une terre qui n'a pas été purifiée, qui n'a pas été lavée par la pluie.

ÉZÉCHIEL.


  Ce livre a été composé par Isis pour son frère Osiris, afin de faire revivre son âme, de ranimer son corps et de rendre la vigueur et la jeunesse à tous ses membres divins, afin qu'il soit finalement réuni au Soleil, son père.

SAHU.



Rive tenue Terre vivante

1 L'homme le plus fou peut devenir sage si Dieu l'éclaire, mais le sage ne saurait devenir insensé, parce que c'est le Seigneur qui le soutient. 1' Il vaut mieux paraître idiot en louant Dieu que passer pour intelligent en niant l'évidence de la vie.

2 Le travail qui convient aux ignorants et qui les maintient dans l'obéissance et dans l'ordre, ne saurait s'appliquer aux hommes instruits et maîtres d'eux-mêmes. 2' Si nous ne trouvons pas Dieu pendant notre veille, nous ne le posséderons pas davantage durant notre sommeil.

3 Les subtilités intellectuelles sont piètres choses eu égard à la connaissance du monde total. 3' Jetons notre science au feu, et elle nous produira enfin quelque chose de bon, comme la simplicité des cendres.

4 Le sage et le fou ne doutent pas, cependant l'un possède et l'autre est possédé. 4' Abandonnons toute vaine malice, et Dieu paraîtra nu devant nos yeux éblouis.

5 La vie en Dieu est d'abord douceur, allégresse et libération, ensuite elle se perd dans la contemplation de l'Être sans analyse possible. 5' Celui qui atteint Dieu en esprit et en corps est comme la quintessence du ciel et de la terre.

6 La grande révolte, c'est chercher Dieu sans arrêt.
La vraie réussite, c'est l'atteindre sans retour.
6' Dans le lieu caché, le joyau lumineux vit actuellement.
"En faisant le bien, le mal disparaît de lui-même. En combattant le mal, on risque fort de s'y enliser encore plus. "

7 Celui qui s'imagine mal faire ou bien faire selon les hommes, pèche par ignorance.
Celui qui est instruit dispose les choses et laisse à Dieu le soin d'accomplir son oeuvre.
7' Il n'y a pas de loi pour celui qui habite la loi, car il est déjà la loi et l'amour avec l'Unique.
"Que les ignorants n'expliquent rien, et la vie sera moins divisée. "

8 La joie de Dieu est dans l'union des sages et dans la prière des saints, comme elle est dans l'inspiration des artistes, dans les jeux des enfants et dans les chants de toute la nature. 8' Celui qui est véridique est rapidement délivré du monde des médiocres, car la lumière se sépare par elle-même des ténèbres qui l'environnent.
(var: supprimer "...qui l'environnent. " )

9 Le Livre est poussière et cendre comparé à la vivante réalité de Dieu. Cependant, il donne le moyen de reconnaître la source du ciel et de la terre. 9' La connaissance libère le sage, et la foi sauve le saint; mais c'est l'amour qui les unit en Dieu.

10 La morale des hommes sages ne viole pas les lois naturelles. 10' Ce sont nos mains qui préparent la terre, mais c'est la bénédiction du Seigneur qui lui fait produire son fruit.

11 Ce qui flatte la brute peut torturer le saint, et ce qui plaît au sage peut répugner au vulgaire. 11' J'oublierai ceux qui ne se sont pas souvenus de moi, dit l'Unique.

12 Une vie de travail, de plaisir, de repos, de souffrance, de résignation ou de révolte ne vaut pas une minute consacrée à chercher Dieu en soi-même. 12' Celui qui franchira la barrière du feu liquide, atteindra la vraie connaissance de l'amour.

13 La résignation est comme le renoncement à Dieu, car elle nous maintient dans la crasse qui nous sépare de lui. 13' Remettons tout à Dieu, et nous posséderons le monde sans dommage.

14 Le bonheur est là où il n'y a ni séparation, ni changement, ni mort. 14' Comment pourrait-il y avoir un repos pour le sage tant qu'une portion de l'Être demeure exilée dans la mort ?

15 Celui qui sait où mène la mort a bien rempli sa vie. 15' Dieu offre la lumière et ne reçoit qu'elle.

16 Le bon médecin aide la nature, et le sage patiente avec tous les hommes. 16' Il faut se servir de la fin de tout pour connaître le commencement de tout.

17 Aucune croyance ne saurait être rendue obligatoire.
Dieu hait les persécuteurs et les médiocres.
(var: "aucune foi" au lieu de "aucune croyance")
17' Si vous rencontrez Dieu, ne le criez pas sur les toits et surtout n'essayez de convaincre personne.

18 Le sage et le fou ignorent la peur, cependant l'un domine la mort, et l'autre en est l'aliment. 18' C'est l'absurde qui délivre des prisons de l'esprit.

19 Quand on voudra faire de vous des héros, vous ne serez pas loin de devenir des morts. 19' Détache, avant qu'on arrache.

20 Le malheur sauve ceux que la routine entraînait vers la mort. 20' C'est l'excès de l'amour qui nous ramène à Dieu, jamais la médiocrité satisfaite d'elle-même.
(var: supprimer "...satisfaite d'elle-même")

21 Le sommeil, la prière, l'amour, le travail et la drogue font oublier le malheur pour un temps; mais seule la connaissance de Dieu nous en délivre pour toujours. 21' Tout ce que l'homme a entraîné dans sa chute sera réhabilité avec lui, et la création revivra apaisée dans le sein de l'Unique Splendeur.

22 Reprendre un insensé, c'est l'enfoncer dans sa folie et se faire un ennemi gratuitement. 22' Ne frappons que par compassion et seulement pour instruire quand le Seigneur l'exige formellement.

23 Discuter avec un inférieur, c'est tomber à son rang et perdre toute chance d'être entendu. 23' Le vivant va aux morts pour les sauver, mais ceux-ci essaient stupidement de le tuer, car ils ne reconnaissent pas la lumière qui habite l'Univers.

24 Celui qui a vraiment raison, n'entreprend jamais de le prouver, car il sait que le malheur même n'est pas entendu. 24' La sainteté, c'est la confiance en Dieu, c'est la générosité envers tous, c'est l'abondance en tout, c'est la joie pour soi.

25 La ronce et le méchant s'écartent avec le bâton; celui qui y met la main s'empêtre et se déchire inutilement. 25' La sagesse dernière est comme l'innocence première, avec cette seule différence que l'une se connaît et que l'autre s'ignore.

26 C'est la connaissance première et dernière qui fait l'enseignement de tous les livres saints.
" Ô trésor inestimable foulé aux pieds par les hommes ignorants ! "
26' Que les croyants qui aiment le Livre prient dans leurs coeurs et disent: "Que celui qui nous a parlé de ta grâce, de ton amour et de ta science, soit ivre de toi à jamais, ô Seigneur!"

27 Peu d'hommes se perfectionnent dans la paix, car beaucoup s'y ennuient et s'y amollissent; et peu sont enseignés par le malheur, parce que presque tous s'y raidissent ou s'y désespèrent. 27' Nous jouons avec tout ce que nous croyons être, mais nous ne conserverons que ce qui est véritablement.
" L'incombustible pureté. "

28 Qui libérera son âme de la terre étrangère ? Et qui fera descendre le Seigneur dans la terre sainte ? 28' Quand la forme disparaît, la substance de l'eau émerge du chaos et manifeste l'essence du feu divin.

29 C'est par la folie de l'amour que nous approchons Dieu, et c'est par la raison du monde que nous nous en éloignons. 29' Observons le spectacle du monde jusqu'à rire ou à pleurer, mais n'y participons jamais sérieusement, sous peine de nous perdre dans la nuit.

30 Dieu vit et se meut au-delà de toute raison humaine. 30' La plus petite expérience de Dieu vaut mieux que toutes les théologies du monde.

31 Si nous voulons parvenir jusqu'au Père et recevoir l'héritage promis, il nous faut premièrement ne plus être orphelins dans les ténèbres de la mort, et secondement nous fixer dans la Mère sainte où l'amour nous mûrira. 31' Le propre de l'amour, c'est la confiance et le don illimité de soi-même dans la liberté de l'Être. Mais quand paraît la moindre contrainte, disparaissent aussitôt l'amour et la liberté.

32 Le mal n'a pas d'existence intrinsèque, il apparaît comme le ralentisseur de toute parcelle de vie qui s'éloigne de la source du bien éternel qui est l'Être Dieu.
(var: "qui est l'Être. " au lieu de "qui est l'Être Dieu. ")
32' Correction pour les autres, injustice pour soi-même; tel paraît le malheur pour les ignorants.

33 Les soleils meurent et renaissent dans l'eau et dans la terre nourricières. 33' Ce qui a été désuni par le feu ne peut être réuni que par lui.

34 Ne nous engageons pour personne. Dieu seul peut assumer un tel fardeau, car il sait délivrer des rets de la mort. 34' La malice nous a perdu, la simplicité nous sauvera, et nous habiterons à nouveau le jardin de délices.

35 Trop de liberté mène l'ignorant à l'esclavage de la mort. 35' Si quelque chose nous ennuie, examinons si cela est utile aux autres ou à nous-mêmes.

36 Celui qui est sorti de la mort connaît seul la valeur du repos dans la vie retrouvée. 36' Ô Splendeur, ô vie, ô noyau, c'est toi que nous adorons, ô Éternel des éternités!

37 Ne violons pas les limites que Dieu nous a fixées, afin de ne pas nous enfoncer dans une mort plus opaque. 37' Soyons devant Dieu comme un cadavre dans les mains de l'embaumeur qui prépare la résurrection.

38 La fin de notre révolte sera la fin de notre agitation. Le malheur nous lassera un jour, et nous nous souviendrons de Dieu, et nous retournerons à lui. 38' Les sages de ce monde s'humilieront devant le simple qui possède Dieu et sa lumière.

39 Dieu sourit à la révolte des hommes, car il sait qu'ils reviendront plus sages et plus aimants après leur migration dans les ténèbres de la mort. 39' Celui qui connaît et qui possède la vérité, ne se fatigue pas à avoir raison contre quiconque.

40 Nous pouvons nous perdre éternellement si l'absurde ne nous arrête pas sur le chemin de l'égarement et si l'amour ne nous ramène pas à notre origine sainte. 40' Pour certains, Dieu est une sublime réalité.
Pour d'autres, il semble être une folie incroyable.
"Les intelligents ont repoussé le Livre, et les savants du monde n'y ont rien compris. "

41 Dieu ne punit personne, le malheur est seulement l'effet de notre éloignement de la source première. 41' La vérité resplendit éternellement, mais son vêtement terrestre est obscur.

42 Celui qui remet tous ses dons à Dieu rejoint la simplicité divine, qui est comme l'humilité parfaite. 42' Quand nous donnerons et quand nous recevrons sans souci, nous serons près de Dieu.

43 Le malheur est illusoire par rapport à l'Être, cependant c'est lui qui ramène l'homme à sa source. 43' Les lois de Dieu et celles de la nature oppriment ceux qui les violent, et délivrent ceux qui les observent.

44 Le savant connaît beaucoup de choses, mais n'en possède aucune.
Le sage n'en possède qu'une seule et connaît toutes les autres.
44' C'est en montant et en descendant que nous découvrirons le mouvement et le repos de Dieu.

45 Ne prenons parti pour rien ni pour personne; cherchons Dieu qui est plus urgent que tout le monde ensemble. 45' Le sage agit gratuitement parce qu'il sait que tout est en Dieu.

46 L'homme prend conscience dans la séparation, dans l'absence et dans le retour. 46' Nous demeurons unis en Dieu, mais nous sommes plusieurs dans le monde, selon les lieux et selon les temps.

47 C'est Dieu qui commande, et c'est la déité qui exécute.
C'est l'homme qui ensemence, et c'est la femme qui accouche.
47' Comme l'eau a servi à former toutes choses, ainsi toutes choses redeviendront comme l'eau.

48 En détruisant les êtres et les choses, nous ne trouverons jamais Dieu, mais nous nous fractionnerons et nous nous enfoncerons davantage dans la mort. 48' Les enfants de l'Unique imitent l'oeuvre du Père et vivent déjà en paix dans le monde présent.

49 Les dialectiques habiles n'égarent pas les connaisseurs, car la lumière sainte oriente toutes leurs pensées vers l'Unique. 49' C'est l'oeuvre qui provoque les discussions, et non pas celles-ci qui engendrent celle-là.

50 Notre foi est comme le parfum et comme le souvenir de l'invisible mer du monde, où repose le Parfait. 50' Le sage et le saint ne se lassent pas d'admirer et de louer la création de Dieu.

51 L'amour de Dieu est comme le souvenir intense de notre liberté et de notre unité première dans la pureté du ciel. 51' La réalisation du souhait est fonction de la précision de l'image conçue, de la puissance de projection du désir et de la régularité patiente de la prière.

52 La lumière de nos coeurs crie vers Dieu à travers les ténèbres du corps qui l'emprisonnent, et le Père délivre l'égarée, et le Fils paraît dans la splendeur de l'union. 52' Il y a une grande beauté et une grande vertu dans l'oeuvre du Seigneur; c'est pour cela qu'il travaille toujours par dessus et ne la rejette pas.

53 L'ignorant méconnaît l'instruction ancienne et brouille la vérité présente. 53' Il y a de l'intelligence à reconnaître l'origine du malheur qui nous couche jusqu'à terre.

54 Quand on ne peut amender l'arbre stérile, le feu le rend aux cendres nourricières et à l'eau fécondante. 54' La seule perfection est ascension, descension et repos.

55 Personne ne viendra à bout de celui qui dit non, si ce n'est l'absurdité de ce non devenue évidente dans la mort. 55' La sainteté est comme une malédiction pour ceux qui l'ont vue, qui l'ont entendue et qui ne l'ont pas reconnue.

56 J'ai admiré la patience lumineuse de la vie et j'ai loué celui qui la mûrit jusqu'au repos de Dieu. 56' L'intelligence de l'eau et la mémoire de la terre forment le corps-esprit de l'Univers, mais c'est l'amour du feu qui lui confère l'âme vivante.

57 Appliquons-nous à devenir immenses, afin de recevoir Dieu dans sa totalité. 57' Il n'y a rien à comprendre là où tout doit être senti.

58 La connaissance vraie implique la possession, l'absorption et la transmutation. 58' C'est la nature divine qui nous console, qui nous guérit, qui nous instruit et qui nous sauve.

59 Celui qui a tout laissé venir et qui a tout laissé partir, peut se tourner utilement vers Dieu, car il est déjà en lui. 59' La bénédiction de Dieu coulera sur celui qui est nu, et la grâce du dedans et celle du dehors ne feront qu'une seule eau.

60 Les amis de Dieu sont puissants, mais ils paraissent comme des vers. Ils possèdent toutes choses, et on les traite en misérables. Ils habitent avec la sagesse, et le monde les croit fous. Ils débordent d'amour, et ils paraissent durs. 60' L'expression la plus accomplie de l'amour est la générosité et la patience envers tous les êtres de la création.
A l'exemple du Seigneur que nous mangeons et qui nous mange, le sage montre la lumière de vie aux êtres égarés dans la mort.

61 La meilleure pensée, la plus belle action sont celles qui nous rapprochent le plus de la gratuité divine. 61' L'acceptation, le détachement et l'oubli de soi sont la perfection de l'amour en Dieu.

62 L'amour de Dieu est le commencement du savoir, et sa possession est la fin de la science. 62' Le premier devoir, c'est faire paraître Dieu en soi; le second, c'est contribuer à le manifester dans les autres.

63 La timidité est presque toujours un orgueil qui ne dit pas son nom.
Qui mendiera sa vie au Très-Haut ?
63' Celui qui s'est délivré de la volonté de bien faire et de la peur de mal faire, est près de la liberté de Dieu.

64 Celui qui se contient est un sage, mais celui qui se brime est un fou. 64' Le saint qui veut aller à Dieu doit se libérer des liens du péché et de ceux de la vertu.

65 Tous les maîtres ont été traités d'orgueilleux par ceux qui ne pouvaient les suivre, mais ils sourient sans répondre, car ils savent qu'ils se sont oubliés en Dieu pour toujours. 65' Observons les morts de ce monde pour comprendre à quel rêve insensé ressemble leur ignorance de Dieu.

66 C'est la grâce qui délivre, c'est l'amour qui rassemble, c'est la connaissance qui perfectionne et c'est l'union qui fait reposer. 66' La sagesse n'a pas commencé et ne finira jamais. En elle se manifeste l'amour en unité.

67 Quand la bouche s'agite, écoutons les paroles du coeur et nous connaîtrons la vérité sur ceux qui nous entretiennent. 67' Le faible qui dit oui et qui n'agit jamais, amasse le mépris des hommes et se sépare de Dieu, car la planche pourrie n'est bonne ni à l'eau ni au feu.

68 Les obligations du monde semblent bien peu urgentes à celui qui cherche Dieu. 68' Celui qui est instruit demande à Dieu.
Celui qui ne l'est pas se tourne vers les hommes.
(var: "demande aux hommes" au lieu de "se tourne vers les hommes. ")

69 Peu d'hommes ont été favorisés ici-bas par la connaissance possessive, car peu de saints parmi les meilleurs sont capables d'acquérir la puissance divine sans dommage pour eux-mêmes et pour les autres. 69' Être possédé de Dieu, c'est être saint.
Posséder Dieu, c'est être sage.
Mais pénétrer Dieu, c'est être insensé.
(var: ajouter après "insensé": "et c'est devenir comme Dieu, qui est le sens premier et dernier. ")

70 Quand nous atteindrons Dieu, n'omettons pas de tout lui remettre, sinon nous le perdrions aussitôt. 70' Notre amour et notre connaissance se fondront dans l'union divine, et le repos vivant sera notre récompense.
(var: "récompense éternelle. " au lieu de "récompense. ")

71 Le langage peut changer, l'esprit du Livre ne vieillira pas, car il enseigne le commencement et la fin de la création apparente et cachée. 71' Le Livre est pour le plus subtil et pour le plus épais, car il participe du ciel et de la terre. Chacun y puisera selon sa capacité.

72 Vaincre le monde en le combattant ou en le fuyant, telle est l'alternative apparente qui s'offre à tous, si nous voulons éviter les écrasements, les déchirements et l'enlisement.
Cependant le sage connaît une troisième solution qui délivre de tout mal, de toute servitude et de toute ignorance, car c'est elle qui sépare patiemment en nous la vie de la mort.
72' La perfection de l'Un manifesté émane de l'union du joyau d'or et du lotus lumineux, issus par la puissance du souffle divin du chaos ténébreux et caché.
"Le dernier né est l'enfant chéri du Père et de la Mère, et le frère bien-aimé des grandes âmes. "

  Insensé, ce que tu sèmes ne reprend pas vie si d'abord il ne meurtů Le corps est semé corruptible et il ressuscite incorruptible. Il est semé méprisable et il ressuscite glorieux; il est semé infirme et il ressuscite plein de force. Il est semé animal et il ressuscite corps spirituel.

PAUL.


  Ce qui est bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas pour faire le miracle d'une seule chose.

HERMÈS TRISMÉGISTE.